Capturer l’essaim

Par Guy Hersant
Publication en ligne le 15 décembre 2015

Texte intégral

img-1.jpg

1Cette photographie prise à Kano (Nigeria) en décembre 1999 est emblématique des séries de portraits collectifs de travailleurs que j’ai construites par la suite en France ou en Afrique. Contrairement au dispositif habituel pour ce travail, il n’y a pas eu de repérage. Le Chef du personnel (en blanc au centre) avait jugé que ce n’était pas nécessaire, m’indiquant le moment du changement des équipes à la mi-journée comme étant le seul possible. Lorsque je suis revenu à l’usine au rendez-vous fixé, il m’a conduit dans la longue allée dans laquelle se croisaient déjà précipitamment les équipes du matin et celles de l’après-midi. Aucun espace suffisant pour organiser un groupe n’apparaissait et j’ai ressenti un moment de désarroi voyant s’amenuiser rapidement le flot des ouvriers quittant ou se rendant dans les ateliers. En avançant dans l’allée, j’ai vu sur ma gauche une citerne en acier, j’y ai juché la chambre photographique et son trépied, puis l’ai escaladée, interpellant les ouvriers et les invitant à se disposer en ligne devant l’appareil.

2De cet endroit le décor était idéal avec la belle perspective des toits à droite et les derniers ouvriers accourant dans l’allée ; en arrière-plan le réservoir d’eau et les bâtiments, et devant, presque au centre, frontal, le mur en briques rouges. Le Chef du personnel m’a aidé à réunir son monde. L’inattendu a créé la joie et la photographie s’est organisée naturellement, au plus vite. Je n’ai eu que le temps de quelques déclenchements avant que l’essaim se disperse et se fonde dans l’ombre des ateliers ou au plein soleil de la sortie. Contrairement à la plupart de mes photographies de groupe de travail, celle-ci ne dit rien de l’activité des hommes qui posent. On m’a souvent dit qu’elle faisait penser à une prison, sans doute à cause des tenues uniformes. Il s’agit de l’usine textile la plus importante du Nigeria employant mille personnes.

D’abord il y a le temps

Tout se met en place
Où l’idée
De la multitude se réduit
Dans un seul instant

Chaque être par sa présence
Est l’Eternité

Sam Cambio
In Please do not move, photographies de Guy Hersant – Filigranes Éditions 2005

Pour citer ce document

Par Guy Hersant, «Capturer l’essaim», Images du travail Travail des images [En ligne], Un oeil une image, Images du travail, Travail des images, n°1. Quand les groupes professionnels se mettent en images, mis à jour le : 29/01/2016, URL : https://imagesdutravail.edel.univ-poitiers.fr:443/imagesdutravail/index.php?id=378.

Quelques mots à propos de :  Guy Hersant

Guy Hersant est un photographe né en Bretagne en 1949. Il exerce une photographie de portrait et de reportage très personnelle, marquée par la révélation du goût des voyages et d’une passion pour l’Afrique. Il s’intéresse en particulier aux portraits de groupe qui manqueront son œuvre. Il a réalisé de très nombreuses expositions et nombre d’ouvrages, dont certains concernent directement le travail :Tenue(s) de travail, 49 photographies couleur, textes Ginette Francequin et Jean-Pierre Montier, É ...